Mots-clefs

, , , , , ,

Bonjour,

Ça y est, ça se précise… J’ai le plaisir de vous annoncer que le tome 1 de mon roman va bientôt voir le jour. Oui oui ! *danse de la joie*

Voici donc Sous son emprise, tome 1 : La proie (résumé à retrouver ici)

2016-05-12 20.07.03

Crédit : Aloïsia Nidhead

 

Après de longues soirées à chercher des informations sur internet, j’ai finalement opté pour l’auto-édition. D’une part, je considère qu’en tant qu’auteure débutante l’auto-édition représente un bon terrain d’essai. Après tout, je ne me considère pas au niveau d’un Guillaume Musso ou d’un Jean-Christophe Granger (pour ne citer qu’eux). Je n’ai pas la prétention non plus d’exploser les records de vente (ça serait top n’empêche ^^).

Non je veux rester réaliste et d’après toutes les études que j’ai pu lire ou selon les retours d’expérience, l’auto-édition a le vent en poupe. D’une part, il semble que le circuit de l’édition traditionnel soit assez bouché et il faut dire que l’idée d’avoir la pleine maîtrise de mon projet me pousse à tenter ce challenge.

Bon, il faut maintenant décrypter les différentes plateformes qui proposent la POD (print-on-demand). Lulu est celle qui me paraît la plus transparente en terme de coût : vous savez combien coûte l’impression de votre manuscrit ainsi que les différents frais s’appliquant selon le mode de distribution choisi (uniquement sur Lulu.com ou via les plateformes Amazon, Barnes&Noble ou Ingram) et la commission de Lulu qui correspond à 20% du bénéfice net. Bref à la fin vous savez combien vous pouvez espérer gagner pour un livre vendu.

J’aime bien le fonctionnement de la plateforme de création chez Lulu, il suffit de suivre les directives (assez claires, et si vous avez un doute, l’aide est plutôt bien renseignée), une fois le format de votre livre sélectionné, vous pouvez télécharger le modèle de page Word formatée selon les attentes de la plateforme. Côté création… à vous de jouer 😉

Ensuite il suffit de recharger votre fichier sur Lulu, et de vous laisser guider jusqu’à la publication. Lulu vous fournit même gratuitement un ISBN (obligatoire) pour la vente. Un petit bémol pour le concepteur de couverture, je ne le trouve pas très pratique. Sauf si vous vous y connaissez en design, dans ce cas vous pouvez charger directement vos fichiers images correspondant à la 1ère et 4ème de couverture.

Attention également si vous choisissez de confier à Lulu la distribution via les sites de vente au détail, un certain nombre de mentions doivent obligatoirement figurer sur votre fichier sous peine d’être refusés par Amazon et consort. Malheureusement pour moi, j’ai découvert un de ces critères un peu tard, ce qui me vaut une révision de mon fichier (imaginez si j’avais déjà lancé la demande auprès des distributeurs ><). Il me reste à attendre de recevoir ma copie pour vérification et hop lancement prévu pour Juin 2016… si tout va bien.

Je vous tiendrai informé sur cette page bien sûr 🙂

A côté de cela j’envisage également de lancer mon roman en ebook sur Kindle, Kobo et autres… Pour cela j’attends de recevoir mon ISBN via l’Afnil. Et oui, deux versions d’un même ouvrage nécessitent deux ISBN différents. Je vous en reparlai ultérieurement.

N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience.

A bientôt.

Aloïsia

Publicités