Mots-clefs

, ,

Bonjour,

Aujourd’hui je voudrais vous présenter ma dernière lecture. Il s’agit de La politique m’a tué de David Lefèvre. L’auteur est également maire d’une petite ville picarde de 5000 habitants (ou presque). Comme il l’explique lui-même, il n’était pas voué à exercer dans la politique, ça lui est tombé dessus par hasard.

téléchargement (1)

Élu en 2008 aux élections municipales de Friville Escarbotin, il devint à 23 ans le plus jeune maire de France. Maire sans étiquette politique, il découvrit sur le terrain ce en quoi consisterait sa fonction. Dans son ouvrage, David Lefèvre explique alors sous une forme autobiographique sa découverte de la fonction, les difficultés rencontrées, ainsi que quelques anecdotes assez cocasses (je retiendrais particulièrement la course nocturne après quelques vaches échappées) puis il  dresse le portrait de la vie politique telle qu’il la conçoit, loin des clivages gauche-droite. Stop à la politique politicienne et bienvenue à la démocratie participative, l’idée me plaît beaucoup…

Ainsi au fil de son livre, nous en apprenons plus sur la vie politique locale. J’y ai découvert les rouages du système, ainsi que les aberrations auxquelles les acteurs politiques font face au quotidien. Pour résumer, lorsque l’on ne s’intéresse pas vraiment à la politique, à juste titre parce que l’on ne se retrouve dans aucun des discours qui nous sont servis (voire réchauffés) par les différents partis, La politique m’a tué est un  livre très pertinent qui permet d’ouvrir les yeux sur ce monde parallèle qu’est la politique actuelle.

A découvrir ici.

Publicités