Mots-clefs

, ,

Bonjour,

J’aurai préféré revenir aujourd’hui avec un sujet plus gai, malheureusement la vie est faite de hauts et de bas et aujourd’hui je dirai que la tendance est plutôt à la baisse.

En effet, ma famille et moi devons nous préparer à subir la perte d’un proche. Certains diront que nous avons de la chance dans notre malheur, car nous avons encore quelques instants pour dire au revoir ou même pour nous préparer à l’idée. C’est vrai…

Mais c’est d’autant plus difficile lorsque contre toute attente les médecins vous annoncent qu’il n’y a plus d’espoir, alors que la veille tout allait bien. Le choc est finalement aussi rude que dans toute autre situation. Nos vies sont ainsi mises entre parenthèses, nous sommes aux aguets, dans l’attente de la funeste nouvelle. Les heures qui d’ordinaire défilent si rapidement semble tout à coup prendre leur temps. Nous devrions les apprécier, nous dire qu’un miracle va peut-être se produire.

rose-234483_640

Malheureusement, la vie m’a appris que ce genre de miracle ne se produit que dans les films. Alors je prends sur moi, je mets de côté ma tristesse afin de garder l’esprit suffisamment clair pour gérer les urgences quand elles se présenteront. Je pense que maman n’en aura pas la force. C’est encore plus compliqué lorsque la famille est éclatée en France et à l’étranger, je ne suis que sa belle-fille, toutefois je pense que c’est à moi qu’incombera la difficile tâche d’avertir tout le monde.

Alors j’ai pris les devants et malgré ma répugnance à utiliser les réseaux sociaux pour étaler ma vie, j’ai déposé un statut Facebook à l’attention des amis proches et de sa famille à l’étranger. Ne parlant pas la langue, je suis heureuse de trouver sur Internet des traducteurs efficaces. Déjà que la nouvelle est difficile à annoncer, il faut également affronter la barrière de la langue. J’ose espérer que ses proches comprendront mon geste et ne verront pas cela comme un étalage de la vie privée.

woman-1090944_640.jpg

Je ne suis pas forcément croyante, mais il me plaît à penser qu’une bonne étoile quelque part lui fera comprendre que nous pensons fort à lui, et que quelque soit l’issue nous le garderons toujours dans nos coeurs.

Merci à ceux qui me liront, ces quelques lignes me permettent d’évacuer un peu de cette tristesse que je garde enfouie afin d’être disponible pour maman. Je risque d’être absente quelques temps de cette page. J’espère vous retrouver très vite avec de meilleures nouvelles.

A bientôt.

Aloïsia

Publicités