Mots-clefs

, , ,

Bonjour,

Il y a des jours où j’ai la ferme impression que ma vie est dominée par les écrans. Au travail, tout d’abord, mais dans mon métier, rien de plus normal que d’avoir constamment le nez devant un écran (et quand il fait de 26 pouces, c’est même carrément jouissif ^^). Non là où j’ai un réel problème avec les écrans, c’est que je ne peux plus m’en passer.

Dès le réveil. Il faut dire que c’est mon téléphone qui me joue une douce musique le temps que j’émerge et il n’y a que lui qui fonctionne car j’ai trop de scrupules à le fracasser comme un vulgaire réveil matin. Ensuite, je déjeune toujours le téléphone à la main, ben oui il faut bien checker les emails pour vérifier si notre meilleur pote insomniaque ne nous a rien envoyé pendant la nuit. Et comme c’est le moment précis où des centaines de messages publicitaires sont également envoyés, il faut bien vérifier que rien d’important ne s’est glissé dans la file de pourriels… Oh y’a une vente privée chez Cache-Cache… Oups mon banquier va encore râler. Il faut également vérifier s’il s’est passé quelque chose d’intéressant sur Facebook ou Twitter. Oh quoi ! J’apprends que Chouchou (aka Florent Mothe) a dévoilé hier aux fans marseillais le nom de son prochain album… Et nous alors !! Bref je me disperse en réflexions diverses, mais cela reflète le déroulement d’un petit-déjeuner à la sauce smartphone. Heureusement qu’il ne peut pas me suivre sous la douche… le téléphone hein pas Chouchou 🙂

SUR-FAKE-7.jpg

@ Antoine Geiger

La journée continue donc au travail avec mon super écran mais aussi et toujours le smartphone auquel je jette régulièrement un oeil, au cas où un message ultra urgent m’aurait échappé. Bizarrement même si l’écran s’allume lorsqu’un sms arrive, il faut quand même que j’aille vérifier. Affligeant non ?

Fin de journée et direction l’école, au son de la musique enregistrée dans mon téléphone, vive le bluetooth ! Depuis que je me suis fait une frayeur un jour en répondant à un sms, je ne touche plus à l’écran. Plus de peur que de mal, je n’ai fait que mordre un bas-côté, mais cela m’a servi de leçon.

Retour à la maison et opération devoirs avec choupinette.

Tu ne comprends pas ta leçon de grammaire, attends je vais te chercher un exercice d’application sur le site de soutien scolaire.

Voilà mon quotidien… et encore je vous passe les soirées visionnage de séries télé US regardées en streaming via le pc ou la tablette.

Ainsi pour résumer, je dois avouer mon addiction aux écrans. Il est même arrivé que Mr C. , un jour où il était en repos, soit obligé de m’apporter mon téléphone au travail car je l’avais oublié chez moi. Incorrigible 😦

nomophobie.jpg

J’ai vu une fois un reportage sur une femme qui partait faire une retraite spirituelle pendant une semaine au fin fond d’un couvent afin dedécrocher de son téléphone. Mon dieu, je me sentirais perdue je pense, Mais cela pourrait m’être bénéfique dans le sens où je pourrais me consacrer davantage à l’écriture.

En plus, j’ai conscience de la perte de temps que cela représente. Pendant que nous sommes sur nos écrans respectifs nous sommes coupés du monde qui nous entoure. La vraie vie ne se déroule pas dans le virtuel mais dans le réel.

Petite parenthese, grâce (ou à cause) du virtuel j’ai appris hier soir le décès de deux êtres que j’admirais bien qu’issus de deux univers différents : le premier Alan Rickman m’a fait frémir dans son personnage de Severus Rogue dans la saga Harry Potter et le second n’est autre que René Angélil, le René de Céline Dion. Ils incarnaient l’amour parfait. Je pense à leurs familles…

Mais dites moi quelle est votre relation avec les écrans (ordinateur, tablette, téléphone, etc.) ?

A bientôt.

Aloïsia

Publicités