Mots-clefs

,

Bonjour,

Ce soir c’est le grand soir. C’est le réveillon de Noël et cette année j’ai bien l’impression que Choupinette ne croit plus au Père Noël. Cela fait déjà deux ans qu’elle doute. Par ailleurs, son père et moi sommes séparés, elle se retrouve de ce fait avec deux sons de cloche.

D’un côté, il y a moi qui cultive l’esprit de Noël : décorations, biscuits en forme de sapins, comptines et autres rituels. Ah oui j’oubliais bien évidemment la lettre au Père Noël et le traditionnel repas en famille. Jusqu’à présent, il m’a fallu ruser pour que Choupinette ne remarque ni mes allées et venues avec les cadeaux, ni le recoin de la lingerie dans lequel je les cache. Sans compter l’emballage des paquets une fois qu’elle était endormie. L’an dernier, il a même fallu que je prétexte avoir oublié mon sac à main à la maison alors que nous étions en voiture pour partir réveillonner en famille. Mon chéri l’avait alors fait patienter pendant que je retournais à l’intérieur et que je plaçais les paquets sous le sapin. Je vous assure que c’est du sport lorsque vous êtes perchée sur des talons de dix centimètres.

christmas-1070830_640

De l’autre, son père ne s’est jamais embêté avec les préparatifs de Noël, l’essentiel étant de mettre les pieds sous la table. De toute façon il se plaisait à dire qu’il ne croyait pas en Dieu et que Noël n’était rien d’autre qu’une énième fête religieuse. J’ai été stupide de penser qu’il ferait un effort pour que sa fille grandisse en développant son imagination sur le sujet. Au contraire, l’an dernier il lui a même offert son cadeau avant la date fatidique. De ce fait, cette année, lorsque j’avais le malheur de parler de préparatifs en la présence de son père, il arborait toujours cette mimique moqueuse qui faisait rire ma fille aux éclats. J’ai bien l’impression que Choupinette me laisse penser qu’elle croit encore au Père Noël.

Est-ce pour me faire plaisir ou parce qu’elle a peur de me chagriner en avouant qu’elle n’y croit plus ? Je n’en sais rien. Tout ce que je souhaite c’est lui expliquer la beauté de la magie de Noël, l’amour partagé, la joie, le plaisir d’être en famille, bon la cerise sur le gâteau c’est bien sûr les cadeaux… même s’ils ne sont pas fabriqués par les lutins, ni apportés par le vieux bonhomme barbu. Donc cette année, je pense qu’il est temps, Choupinette a eu neuf ans, elle a la tête sur les épaules, je vais donc lui dire la vérité. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas d’avoir abrité ce secret plus longtemps que la plupart de ses petits copains d’école. Il est temps de passer le flambeau. J’ose espérer que lorsqu’elle sera adulte, elle transmettra cet esprit de Noël avec le même engouement que moi.

En attendant de connaître sa réaction, je vous souhaite à tous chers lecteurs et lectrices un joyeux Noël, de partager beaucoup de bonheur avec vos proches.

A très bientôt.

Aloïsia

 

Publicités