Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Bonjour,

C’est le coeur lourd que je vous écris ce matin. Il y a près de 36 heures, de terribles événements ont blessé notre pays au plus profond de son être. Je voudrais juste rendre hommage aux victimes et témoigner mon soutien envers leurs familles.

Ce drame nous touche profondément car ces attaques ont eu lieu dans des espaces habituellement  dédiés à la joie et au partage. Nous aurions pu être là-bas. Nous sommes tous sous le choc, que ce soit en tant que témoins directs de ces atrocités ou via la télévision, la radio ou internet. Notre devise LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ  a  été bafouée.

Loin de vouloir me poser en donneuse de leçons, je souhaite renouveler ce même voeu de solidarité nationale qui a été formulé lors des attentats de janvier. S’il vous plaît faites attention de ne pas céder à l’amalgame. Nous vivons dans un monde où de nombreuses cultures s’entrecroisent. Nous sommes tous différents alors apprenons à les connaître avant de juger. N’oubliez pas que le terrorisme n’a ni religion ni couleur ni patrie.

Trois jours de deuil national ont été décrétés, cela n’effacera malheureusement pas la douleur de ces pertes. Mon coeur se serre chaque fois que je vois sur les réseaux sociaux des personnes qui sont encore à la recherche de membres de leur famille ou d’amis. Comme cette attente doit être insoutenable ! J’aimerais leur envoyer à chacun une lueur d’espoir.

Une dernière phrase résonne en moi en ce moment : « Allons enfants de la patrie… »

Prenez soin de vous et de vos proches.

ALOÏSIA


Hello,

It’s the heavy heart which I write you this morning. About 36 hours ago, terrible events hurt our country in the depths of its heart. I would want just to pay tribute to the victims and to show my support to their families.

This drama affects us profoundly because these attacks took place in spaces usually dedicated to the entertainment. It could have been us. We all are shocked, as witnesses of these atrocities or via television, radio or internet. Our national motto LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ was scoffed.

Far from wanting to give lessons, I wish to renew the same wish of national solidarity which was formulated during the attacks of January. Please pay attention not to confuse religion and terrorism. We live in a world where numerous cultures cross. We are all differents then let us learn about these cultures before judging. Do not forget that terrorism has neither religion nor color nor homeland.

Three days of national mourning were decreed, it will not unfortunately erase the pain of these losses. My heart squeezes up every time I see on the social networks people who are still in search of members of their family or friends. As this expectation must be unbearable! I would like to send them a glimmer of hope.

A last sentence resounds in me at this moment:  » Allons enfants de la patrie… « 

Take care of you.

ALOÏSIA

PS: Please excuse my English which is a little rusty…

Publicités